Louis à l'événement Game On Audio.
 
Louis à l'événement Game On Audio.
 

louis

le 6 janvier.
 
 

Louis empreigne chaque plat de sa passion pour le terroir, la créativité et la variété. Diplôme en main, il débute sa carrière en tant que chef au café-resto Le Barbare dès sa sortie de l’ITHQ en 1998. Curieux et aventurier, Louis passe ensuite une année à Vancouver où il travaille au restaurant Piccolo Mondo. Ce voyage lui fait découvrir une passion pour les arômes italiens mais également pour les ingrédients asiatiques, un pilier de la cuisine britanno-colombienne. Désirant connaître le milieu de l’événementiel, il rejoint Julien Leblanc Traiteur comme chef de partie pour certains événements, dont la mise sur pied du restaurant éphémère du Festival Juste pour Rire. Il se joint ensuite à Gisèle Gauthier Traiteur et prend en charge la loge VIP à l’Omnium Du Maurier.

 
Un canapé qui a de la personnalité.
 
Un canapé qui a de la personnalité.
 

Le cannelloni de betterave à la pomme verte et crabe des neiges.

le 23 mai.
 
 

louisIl y a quelques petites informations à savoir au sujet du cannelloni de betterave, qui a suffisamment de personnalité pour mériter sa propre page sur le blog de notre chef exécutif.

 
Le Grand Chef à l'oeuvre
 
Le Grand Chef à l'oeuvre
 

On l’appelle Grand Chef

le 16 mai.
 
 

louisDepuis maintenant quatre années que Louis Roy-Potvin mène ses activités gastronomiques pour AVOCADO d’une vive audace et d’une étonnante inventivité.

 
Photo par Marben.
 
Photo par Marben.
 

L’explorateur gourmet : Samedi Marben.

le 13 juillet.
 
 

louisEn l’écoutant, je réalise que s’exprime en face de moi un personnage intense et entièrement habité par sa passion pour la cuisine. Le chef idéal quoi ! Le choix des assiettes nous a tout à fait épatés. Parmi leur choix, une délicieuse sélection de charcuteries… des vrais pros de la viande ! Tout, de la nourriture jusqu’à la musique, était soutenue !

 
L'Explorateur gourmet
 
L'Explorateur gourmet
 

L’Explorateur gourmet : Canoë Restaurant et Bar

le 29 juin.
 
 

louisDans l’ascenseur alors qu’une petite musique d’ambiance joue en fond, l’atmosphère est fébrile. Ding ! 54ème ! Nous y sommes. Les portes s’ouvrent lentement. Devant nous un plancher marbré et des murs de granit contrebalancés par des textures cuivrées. Ébahis, nous attendons l’hôtesse. Le style scandinave accentué d’une touche amérindienne s’ouvre sur une vue magnifique du Lac Ontario… une splendeur ! Assis au très long bar massif d’une quinzaine de places, le seul mot qui me vient en tête : « WOW ! ».

 
Ketchup.
 
Ketchup.
 

L’Explorateur gourmet : Gilead Bistro, un premier contact.

le 22 juin.
 
 

louisNous nous installons confortablement et nous attendons d’être épatés par leurs mets! Les premières assiettes suggérées sont posées devant nous : une entrée de pétoncle dans une crème de chou-fleur avec un coulis de ketchup ! Du ketchup ? Ok ! Je dirige mon regard vers la deuxième entrée, un chili épicé. Mon premier contact avec la gastronomie torontoise est ébranlé. Celle-ci serait-elle influencée par les États-Unis? Néanmoins, la suite du service était plus maîtrisé et recherché : un pangasius aux noix de macadam et un flanc de porc laqué à la mélasse.

 
L'explorateur gourmet.
 
L'explorateur gourmet.
 

L’explorateur gourmet : en route vers un souvenir.

le 15 juin.
 
 

louisAssis sur la banquette donnant sur la fenêtre, je regarde le vaste paysage canadien défiler. Entre deux conversations, mes pensées me ramènent en arrière, au moment où une intuition s’est infiltrée dans mon esprit. C’est l’instant révolutionnaire et déclencheur à la source de mes recherches…

 
Mes papilles me volaient même la vedette
 

le 12 février.
 
 
 
Monsieur Gosselin et son miel noble.
 
Monsieur Gosselin et son miel noble.
 

Le Clos des brumes, plus que du miel.

le 8 février.
 
 

louisJ’ai été amené à visiter un petit domaine et à y rencontrer l’apiculteur, hydromellier et propriétaire, Monsieur Pierre Gosselin, du Domaine « Le Clos des Brumes » situé à La Présentation, près de Saint-Hyacinthe. J’ai été immédiatement charmé par l’endroit et par la qualité de ses produits. La majeure partie de sa production (miels nobles, gelée royale, propolis, cire d’abeille et surtout hydromel) est achetée par des restaurateurs.

 
Le fermier, l’éleveur et l’agriculteur.
 
Le fermier, l’éleveur et l’agriculteur.
 

Inspiration no 16

le 8 février.
 
 

louisOù s’en va la cuisine au Québec cette année? Alors quea été synonyme d’un retour au comfort food, aux verrines et à l’envolée des « chefs célébrités », l’année, sera, selon moi, marquée par un engouement pour le produit en lui-même. Nous assisterons donc à la gloire montante du fermier, de l’éleveur et de l’agriculteur. Ce sera la ruée vers les produits uniques du terroir. Les produits de haute qualité, faits chez nous, seront rois. L’année des passionnés, quoi!

 
Le Marché Jean Talon
 
Le Marché Jean Talon
 

Mon Marché Jean Talon.

le 8 février.
> 1 commentaire
 
 

louisUne de mes joies quotidiennes est d’aller au Marché Jean-Talon qui se trouve à deux pas de ma cuisine. Ce marché, ouvert depuis 1933, offre un des plus beaux éventails de produits à Montréal.
Quelques boutiques se distinguent tout particulièrement. Chez Louis fruits et légumes est un incontournable, offrant des produits importés de grande qualité les légumes de Pierre-André Daigneau. Des truffes blanches aux fruits exotiques, on y trouve des trésors a chaque visite. C’est d’ailleurs toujours avec plaisir que je vais dire bonjour à Charles et Francine, l’accueil y est chaleureux.

 
Ma brigade m'inspire à tous les jours.
 
Ma brigade m'inspire à tous les jours.
 

Ma brigade m’inspire à tous les jours.

le 7 février.